Vous reprendrez bien un peu de E621...

http://sunzshining.blogspot.com/2012/01/vous-reprendrez-bien-un-peu-de-e621.html


Si vous ne connaissez pas encore les dangers qui se cachent parmi les ingrédients imprimés en tous petits caractères, parfois de manière illisible et bien souvent sous leur nom de code, sur les emballages des aliments industriels... voilà qui devrait vous intéresser!



Le Glutamate ou E621 : quand la fourchette tue plus de monde que l'épée

Cet exhausteur de goût se cache sous un grand nombre de noms différents. Il a pour but d'exciter vos papilles gustatives et de vous donner envie de manger encore plus de produits en contenant, comme par exemple l'envie "irrésistible" de finir un grand paquet de chips d'un seul coup.

Depuis les années 1950, cet additif a été de plus en plus utilisé par les industriels de l'agro-alimentaire en quantités grandissantes, afin de donner plus de goût aux aliments et de faire plus de profit. Cet additif a largement favorisé l'épidémie d'obésité que nous connaissons de nos jours; il a aussi tendance à tripler le taux d'insuline fabriqué par le pancréas, pouvant ainsi provoquer des cas de diabète de type 2. Cet additif peut vous rendre aussi dépendant que la nicotine!



Dans son livre "EXCITOTOXINS : The taste that kills" - 1997 (Excitotoxines : le goût qui tue), le Dr Baylock explique en détails ce que peuvent faire comme ravages le glutamate monosodique et l'aspartame, tous deux considérés comme des excito-toxines détruisant le système nerveux, et cancérigènes.
Le tout en 260 pages et en citant plus de 490 références et études scientifiques datant de 1950 à 1993.
Dans de nombreux pays comme la France, rien n'a été dit sur la toxicité de cet additif qui est pourtant très utilisé par les industriels, et sous plusieurs noms!!



Cet additif est présent dans la majorité des produits transformés.Etant donné qu'il est très utilisé dans les plats asiatiques et indiens, certains restaurants aux Etats-Unis affichent dans leur vitrine "NO MSG HERE" afin d'attirer les clients informés.
Voici les différents noms sous lequel on peut trouver le E621 dans des millions de produits tels que les chips, les soupes en sachet, les plats surgelés, les plats préparés, les bonbons, les pâtes à tartiner, les produits "de régime" et tant d'autres :


www.bickel.fr


Les noms suivants cachent TOUJOURS le E621 :

- Glutamate monosodique
- Glutamate
- Acide glutamique
- Huile / Graisse végétale hydrogénée
- Protéines hydrogénées
- Gélatine
- Caséinates de sodium ou de calcium
- Levure rajoutée
- Extrait de levure
- Glutamate monopotassique
- Certaines huiles de maïs.


Les noms suivants cachent SOUVENT le E621 :

- Extraits de malt
- Bouillons
- Arômes de malt
- Arômes artificiels
- Arômes naturels
- Arômes naturels de porc ou de poulet
- Extraits d'épices
- Protéines de blé
- Assaisonnements / Épices
- Maltodextrine
- Sauce au soja
- Produits fermentés ou fortifiés aux protéines
- Acide citrique (ou concentré)
- Sirop de maïs
- Arôme de caramel (colorant)


Les noms suivants cachent PARFOIS le E621 :

- Protéines / Concentré se soja
- Isolat de protéines de soja
- Protéines / Concentré de blé
- Carragheens
- Enzymes
- Protéines le lait (parfois fortifiées)
- Protéines de riz ou d'avoine.

www.bickel.fr


Lors de l'une de ses nombreuses interviews télévisées de 2007, le Dr Baylock, expert en la matière et reconnu dans le monde entier, a annoncé qu'en 1995 lors de la première édition de son livre nommé plus haut, on pensait que le GMS ne s'attaquait qu'au cerveau. Or de nouvelles recherches ont révélé en 2007 que d'autres cellules de notre corps (coeur, poumons, organes reproductifs et prostate entre autres) pouvaient absorber le GMS présent das le sang et s'autodétruire.
Ainsi le Dr Baylock déclare que le GMS est un "puissant stimulant" pour les tumeurs cancéreuses, rendant parfois ainsi un cancer que l'on aurait pu soigner, incurable. Ceci est loin d'être rassurant étant donné que le GMS peut se cacher sous une quarantaine de noms différents, et qu'un grand nombre de consommateurs n'ont pas le temps de cuisiner tous leurs repas ni la présence d'esprit de lire toutes les étiquettes. De plus en plus d'experts aux USA dénoncent également le fait que que les ingrédients utilisés pour la composition du GMS (et de l'aspartame) sont dérivés... d'acides aminés OGM!!



Voici à présent la liste des effets secondaires liés à la toxicité du GMS E621 : 

Nausées, vertiges, étourdissements
Douleurs abdominales / à la poitrine
Vomissements, diarrhées, crampes d'estomac et gaz
Irritation des intestins, colites et/ou constipation, spasmes du côlon
Prise de poids
Désorientation, confusion mentale
Engourdissement / paralysie, raideur des muscles des mâchoires
Ulcères, lésions dans la bouche
Gonflement des mains, des pieds, du visage
Arythmie cardiaque avec possibilité d'arrêt cardiaque fulgurant; tachycardie, palpitations
Élévation ou baisse de la pression sanguine
Effondrement de la valve mitrale
Gonflement ou douleurs à l'anus
Frissons, tremblements, refroidissements
Soif intense
Tendinites et douleurs articulaires
Rétention d'eau et gonflement
Douleurs musculaires
Essoufflements
Crise de panique ou d'anxiété
Manque de motivation, dépression
Hyperactivité surtout chez les enfants
Troubles de l'attention
Comportements agressifs et hostiles
Éruption cutanée, démangeaisons, roséole
Toux chronique
Sensation d'enivrement
Perte de mémoire
Cernes sombres sous les yeux
Besoin d'uriner la nuit
Fatigue chronique
Migraine
Yeux fatigués, brûlants
Troubles de la prostate
Maladies neurologiques (Parkinson...)
Troubles gastriques
Troubles de l'audition ou maladie de Menière
Problèmes des cartilages
Problèmes de la vésicule biliaire
Douleurs aux reins
Syndrome de la jambe qui tremble...




Vous l'aurez compris, cet additif, au même titre que l'aspartame, est à éviter à tout prix!!
Alors, vive le jardin... et bon appétit!

Vous ne savez pas vers quelle alimentation vous tourner? Demandez mon ebook.


Source : "Additifs alimentaires, le guide indispensable pour ne plus vous empoisonner" de Corinne Gouget.

1 commentaire:

Enregistrer un commentaire