"Je ne parviens pas à perdre du poids" (3/5)


Avertissement : Je vous conseille vivement de lire les deux premiers articles abordant la question d' "agir en fonction de son ressenti" avant d’entamer la lecture de celui-ci!
Ici
et ici

Exemple : "J'ai des kilos en trop depuis aussi loin que je me souvienne. Je n'ai connu que de brèves périodes où j'ai réussi à m'imposer le poids que je voulais grâce à des régimes détestables synonymes de privation et à une discipline draconienne. C'était loin d'être facile et je ne réussissais pas à tenir longtemps, de sorte que le poids en trop finissait toujours par revenir."
"Je ne me sens pas bien dans mes vêtements et j'appréhende d'aller en acheter d'autres. Je cherche dans mes placards quelque chose à me mettre, et même si je possède quelques jolies tenues, rien ne m'inspire, parce que quoique je porte, je n'aime pas à quoi je ressemble."
"Je me sens empâtée dans mon corps. Je sais que je me sentirais mieux si je pouvais juste perdre quelque kilos, mais je me sens complètement impuissante face à ce problème de poids, ce qui fait que je suis totalement découragée."




Commençons par nous rappeler que créer n'a rien à voir avec le fait de passer à l'action pour que les choses se fassent. Autrement dit, votre création ne consiste pas à faire en sorte que telle ou telle chose arrive, mais plutôt de permettre à ce que vous désirez, de se produire ; cette permission étant le résultat de votre alignement, et non de vos actes.
Je ne dis pas que l'action ne produit pas de résultat, vous savez que vous avez déjà réussi à vous défaire de quelques kilos en diminuant votre apport alimentaire, l'exercice physique y ayant sans doute également contribué. Il est évident que l'action joue un rôle dans la création de beaucoup de choses. Mais faire de l'action la pierre d'angle de toute création, sans prendre votre base vibratoire en considération, vous fait avancer avec un lourd handicap, car l'action en elle même ne possède pas assez de pouvoir pour compenser les énergies opposées qui ont déclenché vos pensées déphasées.

Vous vous rappelez peut-être d'une expérience très réussie où quelqu'un vous a fait découvrir une méthode pour perdre du poids qui vous a immédiatement enthousiasmée. Cet enthousiasme pouvait découler des conviction intenses de la personne qui vous présentait cette méthode, ou de sa parfaite concordance avec vos propres croyances en matière de poids... mais c'est précisément sur votre enthousiasme que j'aimerais attirer votre attention.



Votre enthousiasme était la preuve que la vibration de votre Être était alignée. Puis, rappelez-vous ce qui s'est produit : vous étiez impatiente de passer à l'action et, ce faisant, vous avez obtenu des résultats positifs... Il est possible de passer à l'action parce que quelqu'un vous le suggère ou vous y encourage, voire l'exige de vous ; puis une fois que vous êtes en pleine action, votre attitude peut commencer à s'améliorer, mais l'alignement délibéré de votre vibration (qui inspire des actes judicieux) reste l'approche la plus puissante pour déclencher ce que vous désirez.

Pendant vos moments de découragement, quand vous déploriez de ne pas avoir le corps dont vous rêviez,  vous avez tiré des roquettes de désir indiquant ce que vous préfériez, créant ainsi un modèle vibratoire de la version améliorée de votre corps physique.
Attention, il ne s'agit pas d'un rêve brumeux flottant quelque part dans votre imagination, ce n'est pas une fuite illusoire de la réalité, c'est une création en cours de concrétisation, qui obéit aux mêmes règles de création que tout ce que vous voyez autour de vous : le seul fait de vivre votre vie a engendré une idée ou une pensée qui au fil du temps et grâce à votre concentration, est devenue votre réalité.
Le découragement que vous avez éprouvé est le signe d'un écart entre la création de votre corps, en évolution permanente,  et les pensées que vous continuez de cultiver à son propos. Votre corps a donc connu une évolution vibratoire, mais vos vieux schémas de pensée provoquent un dissonance.
Dans ces conditions, aucune action fructueuse ne saurait vous être inspirée ni mise en oeuvre. Dans de telles circonstances, le moindre acte se révèle difficile et ne produit que peu ou pas de résultat, ce qui provoque encore plus de découragement.

Vous devez vous concentrer sur la version de votre corps qui est en cours de manifestation et vous détacher des aspects de sa version actuelle que vous n'aimez pas : c'est vous qui choisissez si vous voulez continuer de penser à contre-courant, ou bien opter pour un pensée au fil du courant.

Partons de votre point de départ : actuellement vos pensées peuvent ressembler à ceci
- Je suis grosse
- Je ne veux pas être grosse
- J'en ai tellement marre d'avoir trop de kilos
- Je n'aime pas ma silhouette
- Je n'aime pas non plus mes habits
- Je n'ai pas envie d'aller m'acheter de nouveaux vêtements
- J'ai essayé tellement de régimes
- Dans mon cas, rien ne marche

Toutes ces pensées vont à contre-courant.

Rappelez-vous que vous n'avez pas besoin de tout régler d'un coup, il vous suffit de trouver une pensée un peu plus agréable :

J'aimerais bien trouver un solution
Mes pieds s'en porteraient nettement mieux

Ce ne sont peut être pas des affirmations fracassantes, mais elles sont plus agréables et elles vont dans le sens du courant.

Il est possible qu'au cours de la journée vous croisiez une personne très mince en train de manger une gourmandise dont on dit que "ça fait grossir". Autrefois, quand vous pensiez à contre-courant et que vous croisiez ce genre de personne, vous pensiez :

Ce n'est pas juste
Son métabolisme lui permet de manger ça et de rester mince!
Elle n'a probablement aucune hygiène de vie, et cette gourmandise est sûrement la seule chose que cette personne va manger aujourd'hui!




Il se peut que vous aussi vous soyez tentée par une sucrerie... Maintenant que vous savez, que ce n'est pas tant ce que vous faites, qui compte, mais plutôt comment vous le faites, vous pouvez marquer une pause, allez vous acheter une barre de chocolat, et dire ceci :

Je ne devrais pas te manger
Tu vas me faire grossir
Mais tu es tout de même délicieuse
Tu n'es qu'une petite barre de chocolat
Je pourrai même ne te manger que partiellement et en garder pour plus tard
J'aime avoir le choix
J'aime faire des choix délibérés
J'aime me sentir responsable de mes actes
Si j'avais pris le temps de réfléchir, je ne t'aurai peut être pas achetée aussi vite
Je fais un sacré exercice sur cette barre de chocolat
Tu es si savoureuse!
Je t'apprécie beaucoup!
Je t'apprécie même délibérément
Parfois, je ferai le choix de t'acheter, d'autrefois non
Cette fois, je vais te manger
Et bien en profiter

Vous venez tout juste d'accomplir quelque chose d'assez inhabituel pour vous : vous avez mangé une barre de chocolat et vous avez réussi à vous aligner sur vous même, et donc sur votre désir d'être svelte. Vous êtes en alignement avec Vous, ce qui compte beaucoup plus que ce que vous faites (ou non) avec ladite barre de chocolat.



A présent, quand vous voyez une personne mince manger une sucrerie, vous vous dite plutôt :

Ah! Voilà qui montre que cette personne est bien alignée sur son désir de manger une petite gâterie!




Tout est affaire d'alignement vibratoire. Ne cherchez pas à obtenir des résultats immédiats, objectivement mesurables. Efforcez-vous plutôt d'améliorer votre humeur, votre attitude et vos émotions. Lorsque vous vous sentirez mieux, vous aurez un meilleur alignement et tout le reste en découlera, telle est la loi.






Soure : Le fabuleux pouvoir des émotions par Esther & Jerry Hicks


Pour laisser un commentaire il vous suffit de cliquer sur le titre du message et la fenêtre de post se trouvera en bas de page. Merci!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire