Utilisation de l'ennéagramme (2/3)

Maintenant que vous avez défini votre style ennéagramme (cf article précédant), nous pouvons approfondir son fonctionnement et son utilisation. Il faut cependant que vous soyez bien sûr(e) d'avoir trouvé votre style; voici donc quelques compléments qui pourront vous aider:

Sur quoi se porte prioritairement votre attention?



1) La diligence: 
"Qu'est ce qui est bon ou mauvais, correct ou incorrect?"

2) Le don:
"A t'on besoin de moi? Est-ce qu'on m'aime?"

3) La performance:
"Comment puis-je gagner le respect et l'estime des autres?"

4) Les états d'âme:
"Vais-je être rejeté? Me sentir inadéquat? Puis-je m'exprimer?"

5) La connaissance:
"Aurai-je suffisamment de temps, d'énergie et de ressources pour faire face à tout ce qu'on me demande?"

6) Le doute:
"Qu'est-ce qui pourrait mal tourner? En qui puis-je avoir confiance? Est-ce que je prends bien la bonne décision?"

7) Les options:
" Qu'est-ce qui est excitant? Est-ce que je me sens coincé? Puis-je éviter de souffrir?"

8) Le challenge:
"Est-ce que tout est sous contrôle dans un souci d'efficacité et de justice?"

9) L'harmonie:
"Est-ce qu'on prend bien en compte l'avis de tout le monde, le mien y compris?"



Votre vision du monde



1) La diligence: 
Le monde est imparfait et je fais tout pour l'améliorer

2) Le don:
Le monde est rempli de personnes qui comptent sur moi. Donc, on a besoin de moi.

3) La performance:
Le monde valorise le succès, aussi j'évite l'échec à tout prix

4) Les états d'âme:
Dans le monde, les autres ont quelque chose que je n'ai pas. Qu'est-ce qui ne va pas?

5) La connaissance:
Le monde est envahissant, aussi ai-je besoin d'intimité pour protéger mes ressources et reconstituer mon énergie.

6) Le doute:
Le monde est un endroit menaçant et dangereux. Je dois être loyal et m'assurer que l'autorité est digne de confiance.

7) Les options:
Le monde est plein d'opportunités intéressantes, j'ai hâte d'être à demain.

8) Le challenge:
Le monde est dur, seul les plus forts s'en sortent. Je protégerai les innocents.

9) L'harmonie:
Le monde est un endroit où je ne peux pas m'affirmer, donc je crée l'harmonie.



Nous allons maintenant étudier de plus près la figure de l'ennéagramme, plus précisément deux de ses caractéristiques: en effet chaque style a des "ailes" ainsi qu'un point de stress et un point de sécurité. Maintenant que vous avez bien identifié votre style, c'est l'occasion de mieux vous connaître:



La blessure





1) La diligence: 
Un jour où il a osé prendre spontanément du plaisir, l'enfant s'est fait réprimander et il en a souffert. Il va alors renoncer à son "vrai moi" au profit d'une attitude correcte, polie et disciplinée. Dans l'espoir d'être aimé en retour.
Passion : la colère.

2) Le don:
Un jour où il avait cruellement besoin d'affection, l'enfant a estimé qu'on ne lui en donnerait pas naturellement, comme s'il n'avait aucune qualité remarquable. En d'autres termes, il a manqué de soutien dans l'expérience qu'il a fait de sa valeur personnelle. Il renonce alors à son "vrai moi". Mais il réalise qu'il pourrait quand même recevoir un substitut d'affection s'il parvenait à déceler le besoin de l'autre et à le satisfaire.
Passion : l'orgueil.


3) La performance:
Un jour où l'enfant a exprimé une émotion, il a estimé qu'il n'était pas entendu et qu'il ne le serait jamais à ce niveau, qu'il ne serait pas aimé pour lui-même : renoncement au "vrai moi". Comme substitut, l'enfant va espérer être aimé pour ses résultats et ses accomplissements.
Passion : vanité, tromperie, duperie.


4) Les états d'âme:
Un jour, il y a eu un sentiment très fort d'abandon, de perte. L'enfant s'est senti non seulement privé, mais aussi déconnecté de son "vrai moi". Dès lors, il va avoir la nostalgie de ce temps d'avant où il avait l'impression d'être relié à quelque chose de plus grand que lui. Il a le sentiment que quelque chose d'important manque.
Passion : l'envie.


5) La connaissance:
Un jour, l'enfant a eu un sentiment d'intrusion, d'envahissement. Comme si quelqu'un avait pu pénétrer par effraction dans son intimité.
Passion : l'avarice.


6) Le doute:
Un jour, l'enfant a ressenti un sentiment de trahison. L'autorité l'a blessé ou il a eu le sentiment d'être attaqué par surprise. Quoi qu'il en soit, il va se mettre à considérer le monde comme potentiellement hostile et imprévisible. La sécurité n'existe que s'il peut prévoir ce que l'autre a en tête.
Passion : le doute, la peur.


7) Les options:
Un jour, l'enfant a souffert d'être stoppé dans son élan, comme si on lui avait coupé les ailes. Il a été contraint de suivre les instructions que lui infligeait l'autorité. Dès lors, il ressentira toute sorte d'enfermement comme une douleur.
Passion : la gourmandise (au sens de la gloutonnerie).


8) Le challenge:
Un jour, l'enfant s'est senti humilié ou impuissant dans une situation qu'il considérait comme injuste. Il en ressort avec de la colère contre ce monde et notamment contre le pouvoir parental.
Passion : la luxure (absence de contrôle de ses pulsions instinctives)


9) L'harmonie:
Un jour, l'enfant s'est senti délaissé, pas pris en compte. Il a l'impression d'un manque total d'amour et d'affection envers lui. Pour calmer la douleur, il va vivre par procuration en se fondant dans l'environnement, dans les habitudes ou dans la non-expression de ses besoins.
Passion : la paresse.




Les ailes



Les ailes sont les points voisins de votre style de base, des styles secondaires de votre personnalité dominante, dont vous pouvez manifester certaines caractéristiques. Vous pouvez avoir une aile, deux, ou pas du tout. Il arrive aussi qu'une aile apparaisse ou disparaisse au cours du temps.

912 - Les uns avec une aile neuf sont plus détendus, ils réagissent moins vite et apprécient la perfection de la nature.
Les uns avec une aile deux sont plus généreux et plus sociable ; aider les autres peut devenir une préoccupation professionnelle.

123 - Les deux avec une aile un paraissent plus sérieux, plus critiques et plus consciencieux dans leur travail.
Les deux avec une aile trois peuvent passer leur vie sous le feu des projecteurs, ils recherchent le succès.

234 - Les trois avec une aile deux sont plus empathiques et s'investissent dans des activités permettant d'aider les autres.
Les trois avec une aile quatre sont plus sensibles, ils ont des intérêts esthétiques plus affirmés.

345 - Les quatre avec une aile trois ont une vitalité plus grande et sont plus sophistiqués, ils sont attirés par le prestige.
Les quatre avec une aile cinq semblent plus calmes, plus secrets et plus analytiques.

456 - Les cinq avec une aile quatre sont plus émotifs et plus artistes.
Les cinq avec une aile six sont plus sceptiques et plus prudents.

567 - Les six avec une aile cinq sont plus enclins à l'introspection et passionnés par l'information et la connaissance.
Les six avec une aile sept sont plus optimistes et savent prendre des risques.

678 - Les sept avec une aile six semblent plus affectés par la peur, et sont aussi plus réfléchis.
Les sept avec une aile huit s'affirment d'avantage et sont plus directs.

789 - Les huit avec une aile sept ont l'esprit plus léger, ils sont plus indépendants et plus audacieux.
Les huit avec une aile 9 sont plus chaleureux, plus calmes, recherchent le consensus plus volontiers.

891 - Les neuf avec une aile huit ont une plus grande autorité et prennent la situation en main plus souvent.
Les neuf avec une aile un sont plus ponctuels, plus discriminatifs et plus critiques.


Stress et confiance


En situation de stress, le comportement d'un individu tend vers une version accentuée des aspects négatifs de son style de base ( les 3 se réfugient dans le travail, les 5 s'isolent, les 8 deviennent plus dominateurs, etc...). En revanche, quelqu'un qui se sent en confiance et en sécurité accentue les points forts de son style: les 1 tendent vers l'excellence, les 4 créent dans la joie, les 9 créent plus d'harmonie autour d'eux, etc...

En se penchant sur la figure de l'ennéagramme on peut définir le point de sécurité et le point de stress de chacun:

Dans le triangle interne


Plongeons dans le triangle interne de l'ennéagramme: les 9, 6 et 3. Le mouvement des flèches va dans le sens trigonométrique: sous pression, dans une situation difficile,  les neuf tendent vers le six, les six vers le trois, les trois vers le neuf.

- Un neuf sentant un conflit approcher va, tout comme un six, s'inquiéter de façon excessive.
- Un six sous pression va se comporter comme un trois en fonçant pour atteindre son objectif, il sera stimulé par l'action.
- Un trois stressé s'investira, à l'instar des neuf, dans des activités secondaires apaisantes: faire des choses répétitives ou regarder la télévision pendant des heures par exemple.

A l'inverse, en déplaçant les flèches dans le sens horaire, 
- un 9 en sécurité ira en 3: productif, efficace, ayant le souci du résultat
- Un 3 détendu de déplace en 6, il prend le temps de penser aux défis auxquels il doit faire face, peut avoir des intuitions sur son entourage, dans ses relations.
- Les 6 en confiance vont en 9 et cessent d'avoir peur de tout ce qui pourrait arriver, se détendent et s'adonnent à des activités plaisantes.


Dans le figure à six points:


De la même façon en suivant les flèches, 
- les 1 sous pression vont en 4 et pourront alors déprimer pendant de longues périodes.
- Les 4 stressés se déplacent en 2 en se consacrant aux autres tout en s'oubliant eux-mêmes; ils tentent de devenir ce qu'ils s'imaginent qu'on attend d'eux.
- Les 2 vont en 8 quand ils n'obtiennent pas la reconnaissance qu'ils attendent ou lorsqu'ils ne peuvent pas empêcher que quelqu'un soit maltraité: leur colère deviendra alors aussi puissante que peut l'être celle d'un huit.
- Les 8 stressés vont en 5, après avoir livré de trop nombreuses batailles, quand ils se sentent vulnérables, ils auront tendance à s'isoler, en profitent pour pratiquer l'introspection et recharger leurs batteries.
- Le stress pousse les 5 à aller en 7: ils paraîtront plus extravertis et plus vivants. Un 5 qui doit parler en public est deux fois plus stressé que n'importe qui, parce qu'il préfère les conversations privées et les interactions prévisibles. Cependant une fois sous le feu des projecteurs, les 5 s'animent et deviennent charmants.
- Les 7 sous stress se retrouvent un 1, quand ils se sentent piégés, coincés: ils seront alors obsédés par l'idée de résoudre leur problématique et deviendront extrêmement critiques.

- Les 1 en sécurité se comportent comme un 7, ils se relaxent et prennent plaisir à expérimenter tout ce qui se présente.
- Un 7 détendu va en 5, il se pose, adopte une attitude plus réfléchie et apprécie la solitude.
- Les 5 en confiances iront en 8, ils se feront plus visibles, s'affirmeront d'avantage.
- Les 8 vont vers leur point de sécurité 2: ils prennent plaisir à s'occuper des autres et deviennent alors généreux. Ils sont très intuitifs; leur intuition habituellement instinctive (les tripes) devient alors un véritable ressenti du coeur.
- Les 2 détendus se déplacent en 4, ce mouvement libère leur créativité et leur sens artistique; leurs expériences créatives viennent alors du plus profond d'eux-mêmes.
- Les 4 passent en 1, en confiance, avec un regain d'équilibre, moins de sautes d'humeur. Ils seront plus en prise avec le monde extérieur, tant au niveau de leurs pensées, de leurs émotions, que de leurs actions.


Grâce à l'ennéagramme vous vous connaissez de mieux en mieux, le prochain article vous permettra de transformer les aspect de votre style qui vous mettent mal à l'aise avec vous même, dans vos relations et dans votre quotidien : la suite ici .





Sources: L'Ennéagramme, se connaître pour réussir par Ginger LAPID-BOGDA - La clé de l'Ennéagramme : les Sous-types par Eric Salmon.


Pour laisser un commentaire il vous suffit de cliquer sur le titre du message et la fenêtre de post se trouvera en bas de page. Merci!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire